Archives du Jour : 24/06/2012

Deux semaines de congés pour les vacances d’automne 2012

Confirmation de deux semaines de congés pour les vacances d’Automne. Pour compenser cet allongement, un jour sera rattrapé soit le 3 avril, soit le 22 mai (au choix des Recteurs) et les vacances d’Été débuteront le samedi 6 juillet 2013, après les cours.  

Veuillez trouver ci-dessous le communiqué de presse de la FCPE nationale. 

« Le CSE vient de voter avec 48 voix “pour” une coupure de 2 semaines pour les vacances d’automne (5 contre et 17 abstentions), de 2012, telle que demandée par la FCPE. Le ministre de l’Éducation nationale, Vincent Peillon, a annoncé qu’il suivrait la décision du CSE. 

La FCPE se félicite que la communauté éducative se soit ralliée massivement à ses analyses. 

Le rallongement des vacances d’automne avait déjà fait l’objet d’un vœu présenté par la FCPE au CSE du 8 juin, voté avec 33 voix pour. 

Cette nouvelle décision constitue une avancée importante pour les élèves ! C’est le début du changement : vivre mieux pour bien apprendre à l’École ! Cette mesure était la première qu’il était possible de prendre immédiatement pour améliorer la vie quotidienne des enfants, en attendant la discussion pour la rentrée 2013 où la FCPE prendra bien entendu toute sa place avec les pédagogues et les chronobiologistes. »

 

 

Lien Permanent pour cet article : http://corot-savigny.fcpe-essonne.net/2012/06/24/deux-semaines-de-conges-pour-les-vacances-dautomne-2012/

Rencontre avec les élus de la région pour concevoir son nouveau programme d’investissement et réfléchir au lycée de demain :

Cette soirée s’est déroulée le 23 septembre dernier au théâtre du lycée en présence de Mme Henriette Zoughébi, Vice-Présidente du conseil régional d’Ile de France chargée des lycées et des politiques éducatives, de nombreux chefs d’établissement, des élus et des parents FCPE. Quelques grandes idées qui sont ressorties au cours de cet échange :

Essayer de développer des partenariats entre le monde éducatif, le monde du travail et les entreprises, sans passer par les stages. En effet, les entreprises d’accueil sont difficiles à trouver et le sont souvent grâce aux relations des parents ce qui ce qui ne permet pas à tous d’avoir le même rapport au monde du travail.

Développer la mise en place d’internats ce qui permettrait une plus grande mixité sociale, de réduire pour les élèves concernés les problèmes de transport, notamment pour les filières professionnelles qui drainent des élèves sur des départements entiers

Introduire de nouvelles technologies afin de favoriser des échanges d’expériences au niveau international.

Lien Permanent pour cet article : http://corot-savigny.fcpe-essonne.net/2012/06/24/rencontre-avec-les-elus-de-la-region-pour-concevoir-son-nouveau-programme-dinvestissement-et-reflechir-au-lycee-de-demain/

La formation aux premiers secours : PSC1

PSC1 : Une année de préparation pour aboutir à la formation de 19 élèves du lycée pendant la première semaine des vacances de Pâques.

Tout un chacun est bien conscient de la nécessité d’être formé aux premiers secours puisque 93% de la population française juge important de se former au secourisme.
Utile pour tous au quotidien : si toute la population était formée, des dizaines de vies seraient sauvées. Mais force est de constater que, malgré le décret du 11 juillet 2006 qui stipule que dans le socle commun d’acquisition des connaissances du collège figure «l’acquisition de savoirs et de comportements réfléchis face aux accidents» et que «porter secours :
l’obtention de formation aux premiers secours certifie que cette capacité est acquise», globalement la très grande majorité des élèves sortant du collège ou du lycée n’aura pas été formée.
La France ne se trouve donc pas dans les pays européens où le pourcentage de la population formée est élevée, puisque 40% seulement des français seraient initiés au secourisme (formation de 2h dispensée lors de la journée d’appel) ou réellement
formés au PSC1 (7%). C’est bien en deçà des taux atteints en Norvège (95%), en Allemagne et en Autriche (80%), en Islande 75%, en Suède 50%. (Chiffres enquête Croix-Rouge 2009).
La FCPE Corot a donc essayé de mettre en place cette formation cette année en espérant vivement pouvoir reconduire ce projet
l’année prochaine également, car l’urgence est bien là !
Après avoir sollicité un financement spécifique pour ce projet auprès d’une dizaine de communes, dont vient la majorité des élèves de 2des, aucune pour l’instant n’a souhaité s’associer financièrement parlant à ce projet, même si la plupart du temps nos interlocuteurs reconnaissaient l’utilité de ce projet ».
Seule la FCPE 91 a retenu notre projet et nous a aidé à hauteur de 50% du coût représenté pour la formation de 20 élèves. Une petite participation a donc été demandée aux familles dont les enfants avaient souhaité être formés (10 euros). Le reste a été pris en charge par la FCPE Corot.
Nous allons essayer l’année prochaine de reconduire cette action, peut-être en sollicitant une aide au niveau du FSE.
A noter que le lycée a accepté d’accueillir au sein de ses locaux les 19 élèves formés par l’intervenante de l’UDPS 91 le temps de la formation, c’est-à-dire pendant 3 jours sur la première semaine des vacances de Pâques, ce dont nous le remercions.

Témoignage de Romane, élève de 2de
Lors du stage de secourisme, nous étions neuf. Certains d’entre nous étaient en seconde, d’autres en première.
Pourquoi avons-nous choisi de faire ce stage ?
Certains se projettent déjà dans la vie professionnelle et veulent recevoir cette formation ; d’autres trouvent cette formation importante et veulent être à même de porter secours en cas de besoin, notamment dans le cas de la pratique sportive (judo, rugby,…).
Le stage était très ludique et nous nous sommes bien amusés tout en sachant rester sérieux et à l’écoute de la formatrice bien sûr.
Il y avait beaucoup de pratique. Lors des nombreuses mises en situation, celui qui devait porter secours sortait de la pièce pendant que d’autres mettaient en scène la situation, si bien qu’en rentrant dans la salle le « secouriste » ne savait pas à quoi s’attendre, la victime pouvant être un bébé, un enfant, une femme enceinte, une personne obèse,…
Nous avons abordé de nombreux cas : comment secourir une personne qui s’étouffe, qui fait un malaise ou s’évanouit. Comment arrêter une hémorragie, pratiquer un massage cardiaque externe, le bouche à bouche, comment mettre une personne en PLS (position latérale de sécurité). Comment alerter les secours, ou encore protéger une victime…
Nous avions même un défibrillateur à disposition et nous avons donc appris à l’utiliser sur des enfants et des adultes.
A la fin de la formation, nous étions tous enchantés et n’avons pas vu le temps passer. Tous les lycées, collégiens, adultes devraient suivre cette formation très utile, éducative et qui prend en fin de compte peu de temps sur le temps libre.

Témoignage de Jeanne (TL4)
Je me suis inscrite au PSC1 car je pense que c’est un + au BAFA pour travailler comme animatrice en colo cet été. En plus, c’était pratique car cela se passait dans le lycée.
L’ambiance dans le groupe était bonne. Nous étions un petit groupe, (9), ce qui était bien pour travailler et nous a permis de pouvoir tous pratiquer, (notamment les mises en scène avec blessures). Le contenu était beaucoup plus complet que ce que j’avais vu lors de ma journée d’appel.
La formatrice était très dynamique et impliquée.
C’était très bien.

Lien Permanent pour cet article : http://corot-savigny.fcpe-essonne.net/2012/06/24/la-formation-aux-premiers-secours-psc1/

Le café des parents: sujet « les addictions »

Le 4ème et dernier café des parents de l’année s’est déroulé le Jeudi 10 Mai en présence de seulement 3 parents, ce qui n’a pas permis d’avoir des échanges très diversifiés. Néanmoins, nous avons pu faire un « récapitulatif » des différentes addictions : alcool, drogue, tabac, jeux d’argent et bien sûr tout ce qui concerne le numérique : les ordinateurs, les consoles de jeux mais également les téléphones portables.
Les deux CPE présentes et l’infirmière étaient particulièrement sensibilisées à ces problèmes suite à un colloque auquel elles avaient assisté. Une enquête a été menée auprès d’élèves de 2des et de 1ères sur ces sujets plus que sensibles, où les réponses étaient bien sûr recueillies de façon anonyme. Les résultats seront analysés cet été par la stagiaire doctorante qui a conçu le questionnaire. Il permettra en quelque sorte de dresser un bilan de l’impact des addictions sur les élèves du lycée Corot.
Une synthèse a également été faite sur le déroulement de cette seconde année de café des parents au lycée. Comment faire pour donner envie de participer à un plus grand nombre de parents ?
Faut-il reculer d’une demi-heure le RDV en le passant de 20h à 20h30, au risque de terminer un peu plus tard ?
Ne serait-il pas judicieux de prévoir toutes les dates de futurs café des parents dès la rentrée ?
Comment communiquer mieux en direction des parents sur l’existence même du café des parents ?
Une des hypothèses retenue serait de faire une présentation du café des parents le jour de la visite du lycée, peut-être accompagnée d’un pot d’accueil.
La présence d’une tierce personne complètement extérieure au lycée pour animer et relancer le débat comme l’a fait l’animatrice de l’association « Ressources » nous semble indispensable.

Lien Permanent pour cet article : http://corot-savigny.fcpe-essonne.net/2012/06/24/le-cafe-des-parents-sujet-les-addictions/

Les Olympes de la parole

Cette année, une partie des élèves de la seconde F, section européenne, travaille avec Mme Lecreux, professeur d’histoire-géographie dans le cadre de l’option Littérature et Société.
Un des thèmes d’études était «Les femmes et la création artistique». Pour prolonger cette recherche, Mme Lecreux a proposé aux élèves de participer au concours des Olympes de la Parole.
Ce concours est organisé par l’AFFDU, Association Française des Femmes Diplômées des Universités. Cette association créée en 1920 a pour but d’inciter les femmes diplômées à participer le plus possible au monde social et politique. On retrouve par exemple l’AFFDU sur les questions de la parité, de l’accès des filles aux carrières scientifiques, de la violence à l’encontre des femmes, des discriminations au travail, de la féminisation et de la dévalorisation des métiers.
Le concours « Les Olympes de la parole » est une contribution à l’axe 2 de la Convention interministérielle 2006-2011 pour l’égalité entre les filles et les garçons dans le système éducatif : « Assurer auprès des jeunes une éducation à l’égalité entre les sexes », notamment pour la réflexion sur la place des femmes et des hommes dans la société, la prévention des violences sexistes et le développement du respect mutuel. Cette année, le sujet du concours était : « Les femmes et la création artistique. En prenant des exemples précis (en musique, arts plastiques, sculpture, théâtre, danse, littérature, cinéma,…) vous montrerez la visibilité des femmes, leurs éventuelles difficultés au cours de l’histoire et dans le monde d’aujourd’hui. » C’était la onzième édition de ce concours national. La 2nde F y a participé dans la catégorie lycée. Il y a également des catégories pour les classes primaires et les collèges.
Ce concours comporte une partie écrite (réalisation d’un dossier) et une partie orale (conception d’une animation orale illustrant plusieurs situations d’inégalité) pour une audition d’abord devant un jury académique, puis devant un jury national.
Cette audition d’un groupe de huit élèves maximum doit durer quinze minutes. Le dossier a donc été réalisé par l’ensemble des
élèves de l’option. Puis l’audition a été préparée par un groupe de cinq filles et trois garçons.
La forme choisie a été celle d’un débat au cours d’une émission de télévision. Autour de deux animateurs, s’affrontent un critique d’art, deux journalistes, un historien, un photographe et un écrivain sur le thème des femmes et la création artistique.
Le 22 mars, les élèves se sont rendus tout d’abord à Paris à la Préfecture de Région pour la finale de l’Académie. Ils ont alors été sélectionnés pour la finale nationale. Celle-ci s’est déroulée le 28 mars au Ministère de l’Education Nationale.
La 2nde F a reçu le Prix d’Honneur, prenant la quatrième place sur les huit équipes participantes.
Mme Lecreux a pu constater les bénéfices de ce travail : « Le concours des Olympes m’a permis de constater que les 2nde F, un peu brouillons au début, se prenaient au jeu et devenaient au cours des semaines plus autonomes et plus rigoureux. »
Quant aux élèves, ils ont tout d’abord découvert de nombreuses femmes artistes et ont d’autre part été très heureux de se confronter à des expériences nouvelles comme de se retrouver au ministère de l’Education Nationale en compagnie de lycéens venant d’autres régions de France.
Un exemplaire du dossier « Les femmes et la création artistique » est consultable au CDI.

Lien Permanent pour cet article : http://corot-savigny.fcpe-essonne.net/2012/06/24/les-olympes-de-la-parole/

Voyage en Angleterre : 1ère S4 et 1ère ES 4

Le dimanche 18 mars, après avoir vérifié que chaque élève avait bien tous ses papiers, le départ s’est fait devant le lycée vers 17h. Le car part en direction de Calais pour prendre le ferry. Arrivée à 1h du matin à Dover. Ensuite car jusqu’à Chester. 15h de trajet !
Le 19 mars, dès notre arrivée à Manchester, après avoir pris un petit déjeuner (anglais : thé, café, viennoiseries) dans un « café rouge » nous avons visité l’hôtel de ville. Ensuite nous avons pique-niqué au pied du MOSI (Museum Of Science and Industry) dans lequel nous avons pu voir les avancées techniques depuis le 19ème siècle.
Le soir nous avons pu faire la connaissance de nos familles d’accueil avec lesquelles nous avons dîné. Nous étions répartis par groupe de 2 à 4 élèves dans des familles autour de la ville de Chester.
Après une vraie nuit de repos, nous sommes allés à Liverpool où nous avons visité un musée traitant de l’esclavage des nègres et du commerce triangulaire dans les années 1700.
L’après-midi : visite du musée des Beatles ! Surement le meilleur musée du séjour pour beaucoup !
Merci à Mmes Cazé et Lecreux qui ont tout mis en oeuvre lors de la préparation du séjour pour faire cette visite mythique !
Chaque soir nous retournons passer la soirée dans nos familles.
Le troisième jour nous nous rendons pour la journée au « Black country living museum » qui une reconstitution d’un village minier du 19ème siècle (pays noir d’où black country).
Le quatrième jour nous avons visité Chester (la ville d’Angleterre ayant les remparts le mieux conservés), et sa cathédrale.
Après un temps libre d’une heure environ, nous nous sommes rendus à Manchester pour y visiter le musée des arts.
Le cinquième et dernier jour nous avons fait une halte à Londres, sur le chemin du retour. Nous avons commencé par un aperçu de la ville en bateau sur la Tamise. La visite du musée de Churchill sur la seconde guerre mondiale sera très brève à cause de près d’une heure de retard !
Nous avons eu un temps libre dans le quartier des affaires de Londres.
Nous avons dîner dans un fish and chips avant de partir vers la France.
Malheureusement panne du car (boite de vitesse) à quelques centaines de mètres du shuttle à 2heures du matin : 8h heures d’attente pour finalement changer de car…
Ensuite les professeurs ont du se débrouiller pour trouver un place dans un shuttle complet du week-end…
Challenge réussi : départ de Folkestone vers 10h15 et arrivée devant le lycée Corot à… 18h !
Nous avons tous des têtes de zombies à notre arrivée…
vivement notre home sweet home !

Lien Permanent pour cet article : http://corot-savigny.fcpe-essonne.net/2012/06/24/voyage-en-angleterre-1ere-s4-et-1ere-es-4/

Le Potager… de Corot

Le samedi 31 mars 2012, dès 9h du matin, un groupe de personnes s’activent autour d’un carré de terre fraîchement retourné par les jardiniers de Corot : la création du potager de Corot allait débuter !
Cette mise en place de végétaux (légumes, fleurs, aromatiques) a été permise grâce à la subvention de la région pour l’achat de graines et de plants, d’une broyeuse pour le lycée, de terre (remplacement de la terre de bruyère en place à cet endroit), de bois pour fabrication d’allées en bois, … De généreux donateurs ont également fourni des plants de légumes et autres aromatiques. Etait venue pour aider à la mise en place et à la disposition : Mme Laetitia Lasanté, de la Fédération Nationale des jardiniers familiaux et collectifs.
L’agencement du potager s’est déroulé dans une très bonne ambiance, chacun participant avec bonne humeur et volonté : Mme Lasanté, M. le Proviseur, M. Launay (Intendant), les proviseures adjointes, des CPE, les parent d’élèves, des profs, une élève et de très jeunes enfants, tous très motivés.
Les jardiniers sont venus jeter un coup d’oeil et nous donner quelques conseils avisés.
Vers 11h30 toutes les plantes et graines étaient en place. Nous étions fiers de nous et impatients de les voir s’épanouir et grandir.
En mai, réunion bilan entre Mmes Lasanté et Pardo pour examiner l’organisation mise en place pour l’entretien de ce potager et le suivi des plantes (arrosage, nettoyage, etc…) sur le reste de l’année, surtout cet été…

Ce fut une très belle matinée de partage…

Lien Permanent pour cet article : http://corot-savigny.fcpe-essonne.net/2012/06/24/le-potager-de-corot/